A PROPOS


Depuis 2007, la Compagnie pARTage fondée par Florence Cabaret et Séverine Cojannot est installée en Seine-Saint-Denis, à Pierrefitte-sur-Seine (93). Le projet artistique de la compagnie consiste principalement à interroger la place des femmes dans la société.

C’est pourquoi, après avoir mis en scène une certaine vision de l’émancipation féminine avec Les Précieuses ridicules de Molière, nous avons choisi Un caprice de Musset, en situant la mise en scène dans les années 20 qui voient justement l’émergence de certains mouvements féministes. La découverte de la pièce inédite Les hommes de Charlotte Delbo est un bouleversement. Nous nous passionnons pour l’auteur, son écriture d’une beauté singulière, son engagement si présent dans son œuvre. Avec la création mondiale de la pièce au Théâtre de l’Epée de Bois à la Cartoucherie de Vincennes, une nouvelle étape est franchie : pour la première fois, la compagnie crée un auteur féminin. Les hommes de Charlotte Delbo, avec son plateau exclusivement féminin et surtout de par son sujet – la pièce raconte la vie de femmes en camps de détention – rejoint ainsi pleinement l’exigence artistique de la compagnie.​
Nous travaillons actuellement à deux nouveaux projets :

  • Jeanne d’Arc : une co-production avec Gosset Productions au Festival d’Avignon 2020 au Théâtre Le Petit Chien, Le Chien qui fume, reportée en 2021 suite à l’annulation de l’édition du festival.

  • Lebensborn : la prochaine création de la Compagnie.


Nos différents spectacles ont été joués :
Théâtre du Chêne noir, Avignon, Théâtre de L’Epée de Bois, Cartoucherie de Vincennes, Théâtre Essaïon Paris,
Centre culturel La Montglofière, Vaucresson, Théâtre de Pierrefitte-sur-Seine, Théâtre de Romainville,
Théâtre de Lisses, Théâtre Pierre Tabard, Montpellier, Théâtre de Boulogne-sur-Mer, Théâtre Aimé Césaire (Martinique), Théâtre du Nord Ouest, Festival de Beauquesne, Festival La Foire Saint-Germain, Festival Le Mois Molière de Versailles, Festillésime 41, Mémorial de Compiègne, Journée nationale de la Résistance, Théâtre de la Girandole…


NOTRE ÉQUIPE
Les membres fondateurs

FLORENCE CABARET
Florence a été formée au Cours Simon puis au Studio 34, à Paris.
Forte d’une expérience de 24 ans en tant que comédienne, on l’a souvent vue sur scène dans des registres dramatiques. Médée, Iphigénie, Marie Tudor, Sonia dans Oncle Vania, sont parmi les rôles les plus marquants de son parcours. C’est d’ailleurs à la suite de son interprétation de Médée, en 2001, qu’elle éprouvera le besoin de mettre en scène son premier spectacle : Partage de Michel Deutsch, un huit-clos féminin sur une jeunesse fraternelle en « mal de vivre ». 
En 2006, elle s’intéresse aux poétesses « oubliées » et décide d’adapter pour la scène les œuvres de treize femmes qu’elle nommera : Le chant des captives, hommage engagé aux autrices et aux femmes.
En 2015, elle co-met en scène la pièce Les hommes de Charlotte Delbo à la Cartoucherie de Vincennes.


SÉVERINE COJANNOT
Séverine a suivi l’enseignement de Nita Klein, celui du Conservatoire du 5ème arrondissement de Paris, et de l’Académie nationale de Minsk en Biélorussie.
Au théâtre, elle travaille notamment avec Pascal Faber, pour qui elle est Marie Tudor dans la pièce éponyme de Victor Hugo, jouée plus de trois cents fois à Paris au Lucernaire et au Théâtre Rive Gauche, au Festival d’Avignon, et en tournée pendant sept ans. Toujours sous sa direction, elle joue récemment dans Le Marchand de Venise de Shakespeare et dans Les Caprices de Marianne de Musset.
On l’a distribue souvent dans des rôles forts émotionnellement comme Elvire de Don Juan dirigée par Jacques Lorcey, ancien pensionnaire de la Comédie Française, la nièce dans Le Silence de la mer de Vercors, dirigée par Serge Dekramer, la Marquise du Parc, sous la houlette de Pascal Guignard. Dans le registre burlesque, elle se distingue notamment dans La Baby Sitter de René de Obaldia, Les Précieuses ridicules de Molière, ou encore dans La Demande en mariage et L’Ours de Tchekhov au Lucernaire, en 2015.
Depuis plus de dix ans, elle joue chaque année dans les créations de Stéphanie Tesson au Mois Molière à Versailles.
Elle incarnera prochainement Jeanne d’Arc, sous la direction de Monica Guerritore.


Collaboratrice artiste

JEANNE SIGNÉ
Diplômée en arts visuels de la Royal Holloway University of London, Jeanne travaille depuis 10 ans comme monteuse, réalisatrice et metteuse en scène.
En tant que réalisatrice, elle reçoit en 2013 le Prix Paris Jeunes Talents pour son premier court métrage, soutenu par la région Normandie et la Sacem. En 2018, elle réalise le court métrage expérimental Lalin en Haïti avec la complicité d’Off-Courts. En 2019, elle réalise Mini Moi, co-produit par le Studio Off-Courts (France) et Spira (Québec) avec la participation de France Télévisions. Le film sera diffusé sur France 2.
Au théâtre, elle crée depuis 2011 l’univers sonore d’une dizaine de pièces au Théâtre Rive Gauche, au Lucernaire ou encore au Festival d’Avignon. En 2015, elle met en scène en la pièce Les hommes de Charlotte Delbo à la Cartoucherie de Vincennes, en collaboration avec Florence Cabaret. La pièce poursuit sa tournée jusqu’en 2019. En 2020, elle travaille avec la metteuse en scène italienne Monica Guerritore sur Jeanne d’Arc, en qualité de collaboratrice artistique et vidéaste.

Présidente et Collaboratrice artistique

CAMILLE LAPLANCHE
Camille accompagne les spectacles et projets de la Compagnie pARTage depuis sa création en 2007. Elle en est devenue présidente en 2014.
Son sens de l’engagement civique l’a conduite à soutenir particulièrement les activités culturelles de la compagnie destinées à des publics délaissés par le théâtre : les jeunes des quartiers et les seniors des EHPAD.
Camille est aussi membre fondateur de l’Association pour la Mémoire des enfants des Lebensborn. La prochaine création de la compagnie s’empare de ce sujet historique méconnu, celui des pouponnières nazies et du destin des enfants qui en sont issus. Camille en est la co-autrice. Camille Laplanche est également engagée dans un parti politique, A nous la démocratie !, qui prône une série de réformes institutionnelles pour mettre en place la démocratie directe. Elle était candidate pour les élections municipales de mars 2020 sur la liste Ecologie Paris 10.

Professionnellement, elle travaille dans une équipe de recherche en santé publique. Elle y est responsable de la communication scientifique.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :